Critique Cinéma : The Avengers5 min read

Un super héros se doit de prendre la pose, même quand ça pète de partout !

En ce mardi 1er mai ensoleillé, ma dulcinée et moi décidâmes d’aller au cinéma nous repaître d’un blockbuster où la réflexion n’est pas de mise tandis que d’autres allaient guerroyer tout de rouge vêtus dans les rues de la Capitales pour exprimer leurs mécontentement typiquement français.

Face à notre statut connu de couples “geek”, le choix du film s’annoncait cornélien face à la palette de grand cru de choix que nous proposait le CGR : entre “Les vacances de l’élève Ducobu, “Battleship” ou “Le prénom”… Mais pour l’amour du risque ( Jonathan et Jennifer, les justiciers milliardaires…) notre dernier mot s’arrêta sur The Avengers.
Après tout un film qui accumule les stars sur l’affiche n’annonce rarement de la qualité, et je ne parle pas du tout de la grosse bouse qu’est Astérix aux Jeux Olympiques, film pour lequel les places de cinéma étaient accompagnés de l’adresse du proctologue le plus proche !

Si l’on se fit aux derniers films Marvel parents dans ce gigantesque crossover, on peut s’accorder sur le fait qu’il annonce d’excellentes augures, cependant l’histoire du cinéma nous a prouvé maintes fois qu’une bonne licence n’assurait pas obligatoire un suite de qualité.
Déjà premier hic à la lecture de la fiche technique du film : Joss Whedon comme réalisateur ! Oui le papa de Buffy contre les Vampires est sur la chaise suprême et cela pour son premier film au cinéma. On a le droit d’être un peu sceptiques sachant que les séries fantastiques que nous diffusait M6 le vendredi soir n’étaient pas du genre à saluées par la critique !

Après tout Kenneth Branagh habitué à réaliser des films “intellectuels” ou “littéraires” nous avait surpris avec un Thor très crédible sans pour autant renier son attachement à l’oeuvre du grand Bill Shakespeare. De même que Jon Favreau qui a, à mon humble avis, réalisé la meilleure adaptation Marvel du cinéma.
Mais venons-en plutôt à ce nouvel opus des Marvel. On retrouve donc les 4 derniers héros a avoir eu leur adaptation cinématographique en très grande forme !
Tony Stark est toujours aussi condescendant, imbu de sa personne et drôle avec son humour cynique à souhait. Captain America est toujours autant l’incarnation du héros américain parfait mais envoie toujours du pâté grâce à son sérum de super-soldat. Thor a quant à lui perdu du côté gros bourrin nordique qui faisait le charme du personnage bien qu’il soit toujours aussi têtu. Il a cependant pris de la sagesse et se comporte plus comme son rang le demande.
Cependant la mention spéciale est attribué au Dr Banner ou plutôt son acolyte cousin du fameux géant vert ! Il faut dire que lors dès qu’Hulk apparait sérieusement dans le film, il devient un certain atout comique auquel on ne se serait pas attendu.

Oh Oh Oh Géant Vert !!

Au niveau de l’histoire, il ne faut pas s’attendre à un scénario très élaboré. On reste dans l’univers des Super-héros où il faut un méchant qui s’allie avec d’autres méchants encore plus méchants pour détruire les humains qui sont gentils. De toute façon Marvel et DC Comics ont toujours été connu pour des scénarios tirés par les cheveux avec des univers parallèles qui font que tout ce qui est illogique est possible et que chaque personnage à au moins 5 versions de sa vie dont les plus rejetées par le public sont décriées comme “non officielle”.
Bref, ici Loki, le frère adoptif de Thor, décide de se venger de celui-ci en s’alliant avec une race extra-terrestre qui lui donne une arme spéciale pour controler le Tesseract, ou cube cosmique, permettant d’ouvrir les portes entre les deux univers (totalement différent de la porte des étoiles !! Vu qu’il y a pas Richard Dean Anderson) afin d’envahir la terre et puis le reste des autres plans. Des méchants très très méchants je vous l’avait dit ! De son côté, les gentils réunissent les derniers super héros Marvel sorti au cinéma (comme de par hasard !) pour sauver le monde… Voila !

On sera d’accord on ne demande pas à ce film de nous faire réfléchir, mais plutôt de nous divertir ! Et là il remplit sa mission haut la main !! Nos super hommes envoient du pâté à tire larigot, les effets spéciaux sont impressionnants et parfaitement intégrés à l’image. On a de l’action intense à partir de la seconde moitié du film (la première partie aidant à installer les protagonistes dans l’intrigue est un peu molle mais nécessaire). De même Whedon arrive à intégrer sans peine de l’humour de manière subtile pour empêcher de donner un aspect série B au film. Pour cet aspect, heureusement que Robert Downey Jr est génialissime dans son rôle de Tony Stark pour avoir la petite vanne qui va bien tout en assumant son côté dandy je m’en fous complétement.

De toute façon je ne vais pas m’éterniser sur ce film mais plutôt de vous inviter à vous faire votre propre avis en allant le voir au cinéma. Ah si, petit bémol quand même qui frôle l’arnaque comme pour beaucoup de grosse productions actuellement : la 3D ! 
Depuis Avatar, seul film réellement réalisé pour ce procédé de projection, on a l’habitude de nous servir les blockbuster en 3D pour soit disant nous donner plus de sensations. Sérieusement c’est juste une grosse excuse pour faire payer plus cher un film car cela n’apporte rien. La 3D post-prod est comme toujours à chier et on paye quasiment 2 à 3€ supplémentaires pour un gadget totalement inutile. Par conséquent allez le voir au ciné, mais privilégiez une salle sans 3D pour avoir moins mal au cul ! Ce fut mon petit cri de colère : Fus Ro Dah !! ^^
Monkey D Kito, blogueur de niveau 1

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂

  • Ah bha bravo je vois qu'on a les mêmes références pourri, quand j'ai lu " l'amour du risque " j'ai chantonné le générique que tu as en plus mis entre parenthèse de quoi l'avoir en tête toute la matinée!
    Bref, bon article avec de l'humour ça met de bonne humeur le matin 🙂 , j'ai hate de voir ce film j'aime les héros qui envoie la sauce!

    Et la 3D ça me fait mal aux cheveux perso je suis allé voir Alice en 3D et on ne m'y reprendras plus!

    Pour conclure : Oh oh oh! 😉