GamologieNews

Cyberpunk 2077 annoncerait-il la fin de la Xbox One et PS4 ?7 min read

Cyberpunk 2077 vient de dévoiler pour la première fois une séquence gameplay de 48min. Le jeu est superbe et sortira sur la génération actuelle de consoles. Au regard de la qualité visuelle et l’immensité de ce nouvel univers, la Xbox One et la PS4 seront-elles vraiment capables de lui faire honneur ?

Red Dead Redemption 2, le premier élément de réponse

Rockstar a un savoir-faire unique. Leurs jeux solo offrent des expériences hors du commun et surtout sont capables de proposer ce qu’il y a de plus beau et vivant sur chaque génération de console. GTA V était la plus grosse claque de la PS3 et 360 tout comme Red Dead Redemption. Une map aussi gigantesque, des chargements inexistants, la possibilité de switcher avec les différents personnages d’une manière aussi fluide. C’était du jamais vu !

Et que dire de Red Dead Redemption… Rockstar avait réussi à reproduire la beauté sauvage du Grand Ouest. Je n’ai jamais autant été ébahi devant un désert. Il m’arrivait même de lancer le jeu juste pour chevaucher dans les plaines en lonesome cowboy.

La suite de ce dernier, devrait encore plus nous en mettre plein les mirettes. Les premières images de gameplay sont tout simplement à décrocher la machoire.

On connait Rockstar pour ne pas faire dans le downgrade de ces jeux. Les développeurs savent toujours tirer le meilleur de la puissance des consoles. En même temps les jeux sortent toujours à l’orée de la fin de cycle, ce qui permet de prendre le temps de dompter les machines et l’optimisation. Rappelez-vous qu’à l’époque, il fallait installer le 2ème CD du jeu sur une clef USB pour avoir la meilleure expérience possible.

Dorénavant avec nos consoles/ordinateurs, ce genre de manipulation sont terminées. Cela offre plus de liberté aux développeurs pour créer des univers encore plus réalistes et enchanteurs.

Cyberpunk 2077, un avant gout du futur ?

La Xbox One X et la PS4 Pro ne sont qu’une version 2.1 de leurs aînées boostées aux amphétamines. Cyberpunk 2077 semble donc plus conçu pour tourner pleinement sur ces versions que celles de 2013.

Je vous laisse juger par vous même, mais Night City, la ville monde du jeu chatouille la rétine comme jamais ! Le niveau de détails, la foule de NPJ vivant leur petite vie avec tant de crédibilité…  Cette ville est, à mon humble avis, le plus gros défi qu’a dû rencontrer CD Projekt lors du développement.

Le jeu est magnifique mais il ne brille pas par la qualité des textures. Elles sont très belles mais on est assez loin d’un rendu photo-réaliste. En fait c’est le fourmillement de détails qui rend Night City incroyable. Les lumières, les passants, les coins de rue, la ville semble être le personnage principal de Cyberpunk. Bon soyons aussi honnête, il s’agit d’une version en développement et Youtube est connu pour compresser les vidéos à mort… D’ailleurs la vidéo ne précise pas sur quel support est jouée la démo. Mais une telle claque suggère qu’il s’agit d’une démo PC.

Night City s’annonce peut être comme l’univers le plus impressionnant en matière de gestion des PNJ. Chacun semble s’adonner à sa propre existence sans se préoccuper du joueur.

CD Projekt est un développeur historique du PC et j’imagine que cette version du jeu en démontrera le véritable potentiel. Nous, joueurs consoles, auront surement une version optimisée en deçà de son aîné. La faute à des machines excellentes mais qui sont incapables d’évoluer sur le court et moyen terme.

Nvidia suit le chemin de la lumière

La puissance brute des machines augmente au fil des générations. Cependant le gap entre chaque console n’est plus aussi flagrant qu’avant. On ne parle plus des polygones ou autres conneries techniques pour mettre en avant leurs capacités. Pour quelle raison ?

La raison est simple, les nouvelles possibilités qu’offrent les machines permettent aux créateurs de proposer des environnements de plus en plus grands, interactifs, profonds. Par exemple, transposez Ocarina of Time sur une machine actuelle, la taille du jeu permettra d’obtenir une expérience à couper le souffle.

Aujourd’hui nous sommes friands de grandeur, de dépaysement, de narration mais aussi de spectacle ! Et il semble que Nvidia a une solution pour arriver à nous en mettre plein la poire : le Ray Tracing. Cette nouvelle technologie offre une meilleure gestion de la lumière et des reflets. Je vous invite à regarder la vidéo de démonstration ci-dessous pour vous mieux comprendre.

Et on peut dire que ça envoie du pâté ! On remarque surtout que les textures n’évoluent pas mais que les matières ont une capacité plus ou moins naturelle à refléter la lumière. D’un coup les explosions deviennent bien plus réalistes. Même si faut avouer que trouver une carrosserie de voiture aussi propre et scintillante relève clairement de la science-fiction !

Mais sans aller aussi loin, cette solution offre de quoi créer de magnifiques visuels. La cinématique de Star Wars avec le Ray Tracing est tout simplement époustouflante de réalisme. On croirait qu’il s’agit d’une prise de vue réelle alors qu’elle a été développée sur l’Unreal Engine !

« Je sais pas toi mais je trouve que Phasma, elle se la pète un peu beaucoup avec son uniforme tout chromé… Quoi elle est derrière moi ?! »

Nuages à l’horizon chez Microsoft

Microsoft, de son côté, nous a déjà présenté sa vision du futur du jeu vidéo. Le « next big thing » dans le développement des jeux passera par le cloud.

Microsoft promeut énormément cette solution pour deux raisons. Tout d’abord parce qu’elle s’inscrit dans la vision originale de la Xbox One, à savoir le tout connectée. Via Internet, votre console laissera à des fermes de serveurs le soin de calculer certains éléments afin de garantir plus d’interactivité. L’exemple même est la communication de Crackdown 3 s’attarde sur la capacité du joueur à littéralement tout pouvoir démolir grâce au Cloud ! Alors certes c’est sympa mais pour l’instant on a toujours pas vu la puissance du Cloud dans nos salons…

L’autre raison est purement commerciale. En faisant autant la promotion de la technologie, c’est aussi une manière de vendre une solution interne. Car oui la Xbox ne sert pas qu’à vendre des machines et des jeux mais elle est aussi une vitrine pour les marchés des développeurs. En promouvant Azure, appellation du Cloud, Microsoft s’assure aussi une belle rentrée d’argent potentielle.

La Xbox One et la PS4 bientôt à la retraite

Je précise qu’ici ce n’est que mon avis, je ne me base sur aucunes rumeurs ou informations glanées sur le net.

Je pense que nos consoles actuelles vont bientôt tirer leur révérence pour laisser place à la future génération. Les triple AAA demandent de plus en plus de ressources et nos machines commencent sérieusement à tirer la langue. Il devrait à tout casser leur rester 2 années avant la commercialisation de la prochaine Xbox et la PS5.

Ces futures machines seront plus puissantes que les versions X et Pro et devraient logiquement embarquer les processeurs et cartes graphiques nécessaires pour utiliser le Ray Tracing et autres technologies du type. Sachant en plus que la volonté des constructeurs serait de tendre vers des machines plus modulables et donc se rapprocher des PC.

De plus, je ne doute pas que les nouvelles itération des moteurs de jeu suivront cette tendance. Plus de détails, plus d’effets visuels pour obtenir des ambiances plus réalistes durant les séquences de jeu.

Et vous quand pensez-vous que la prochaine génération de console sortira ?

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂

Articles similaires

Fermer