Iphone 5 : Plans ou le “fiasco” d’iOS 64 min read

Suite à une mésaventure en ce début de semaine (vol de mon regretté iPhone 4 jailbreaké) je suis passé sur le dernier téléphone d’Apple et donc à la 6ème génération de son système d’exploitation.

Petite aparté sur l’iPhone 5 en soi, pour ceux qui conspuait le manque d’innovation de l’appareil, je pense sincèrement qu’il faut avoir eu le téléphone entre les mains avant d’émettre des critiques. Et par rapport aux modèles 4/4S, on a droit à une grosse claque ! 
L’écran bien plus grand uniquement en longueur est vraiment très agréable et renvoie ceux des prédécesseurs à l’obsolescence. La différence de poids est vraiment surprenante car on la ressent immédiatement. Quant à la finition de l’appareil, on a jamais vu cela sur le marché : le mélange céramique aluminium est tout simplement magnifique et vous ne trouverez rien de plus stylisé et classe chez la concurrence.
Actuellement ce qui fait parler chez Apple, c’est le loupé à propos de sa nouvelle application “Plans” ou “Maps” pour les anglophones. Afin de s’éloigner de la dépendance de “l’ennemi” Android, la Pomme a développé sa propre application de plans et navigation.
Exit donc les données Google Maps et bienvenue à celle de TomTom entre autre. Et cela c’est une vraie révolution mais pas dans le sens voulu pour Cupertino. Le principal souci de cet outil de navigation, c’est que sa base de données n’est pas complète et bourrée d’incohérences. 

Visuellement, c’est simple mais
superbe comme d’habitude 
Par conséquent lorsque vous utilisez la fonction GPS de l’application, vous risquerez d’avoir un itinéraire inapproprié pour rejoindre votre destination. Ayant fait le test ce samedi sur un trajet simple, l’aller s’est passé sans aucun souci spécifique mis à part que Plans m’indiquait une sortie qui me faisait perdre quasiment 5 min au lieu de la suivante qui était directe. A ce niveau là ce genre de souci n’est pas dommageable car possible avec tout bon GPS sur le marché.

Mais là où l’assistant de navigation se révèle plus cocasse, ce fut pour le retour, connaissant le chemin, que je me suis vite rendu compte que tout n’était pas au point. En faisant exprès de suivre les indications de Plans je me suis retrouvé rapidement à mon point de départ, ce qui est loin d’être le but d’un GPS…
On se rend compte donc que Plans, comme Siri, est une sorte de beta en cours d’amélioration. C’est pourquoi Apple recrute actuellement des anciens de Google afin de pouvoir peaufiner leur bébé…

Le stade de Gerland de Lyon en 3D

Malgré ces petits désagréments, notons quand même une interface qui fait largement mouche avec un design typique de chez Apple. Le petit plus à côté c’est bien sur l’option Flyover qui permet de pouvoir visualiser les cartes satellites en vue 3D en relief. Mais là où le bas blesse c’est que cette option est très restreinte en terme de villes disponibles et en France seule la ville de Lyon est compatible. Oui Paris ne l’est pas alors qu’elle est la première ville visitée au monde, étonnant…

Si l’on doit rester sur sa réserve à la vue de la qualité inégale de l’application, rappelons nous qu’à ces débuts Google Maps n’était pas aussi bon que maintenant. Notons quand même que pour la première fois, Apple a fait un communiqué officiel pour s’excuser de ce flop et conseille des applications tierces dont celle du concurrent (!) pour patienter. Malgré tout Tim Cook appelle à continuer à utiliser Plans afin d’alimenter la base de données pour le futur, ce qui est parfaitement logique.
Pour ma part, je vais continuer à utiliser ce nouvel outil afin de voir l’évolution de l’appli dans le temps et découvrir ce qu’elle donnera à 100%.

Monkey D Kito, blogueur de niveau 1

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça m’aidera beaucoup à faire vivre ce site. Et dans le meilleur des cas, un petit commentaire est toujours le bienvenu ^^

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂

  • Si on en croit la photo et le nom du système Flyover, cela signifierait "survoler" (vole au dessus en mot à mot). Donc les photos seraient prises à bord d'un "aéronef". Tu te demandes pourquoi Paris n'y est pas ? Le survol de Paris est interdit, même Apple a ses limites…pour l'instant^^

  • On aura au moins un avantage, c'est que lors des invasions extraterrestres, les aliens ne pourront pas débarquer sur Paris ^^ lol