Le nanard du mois : Red State4 min read

Oui je sais, nanard du mois c’est plutôt comique vu que plus d’un mois s’est écoulé avant la première critique de cette rubrique…

Cependant comme je vous l’ai expliqué dans mon article précédent, j’ai eu beaucoup de petits chamboulements qui m’ont “obligé” à mettre de côté ce petit plaisir fourbe. Mais rassurez-vous je pense que je vais pouvoir vous proposer un certain nombre de critiques en retour vu que mon fournisseur de daubes en a des tas sous le manteau !

Donc parlons de Red State, un bon petit film bien bouseux comme on les aime.

Attention ici on est pas du tout dans le même registre de Mega Shark VS Giant Octopus qui reprenait tous les archétypes de la méga bouse. Non ici on retrouve, malheureusement pour l’ensemble de l’équipe du film et heureusement pour nous, un film qui cherche à nous proposer un contenu des plus sérieux mais tellement lourdé de clichés que Canon pourrait, sans aucun problème, y faire du placement de produit.

Tout d’abord parlons un peu du synopsis : Trois adolescents vivant dans le Midwest américain répondent sur Internet à une annonce promettant des relations sexuelles. Ils sont loin de se douter qu’ils vont tomber entre les mains d’une secte d’extrémistes religieux aux intentions macabres.(dixit Allociné)

Le thème principal du film est simple : une critique contre l’extrémisme religieux dont sont victime les États-Unis avec l’expansion d’une faction fanatique de chrétiens qui abhorrent tous ceux qui ne se conforment pas à la loi de “Dieu” : les homosexuels, les jeunes ayant des relations sexuelles avant le mariage, … En gros 80% de la population du pays ! Dans Red State, ce sont surtout les deux catégories citées qui sont visées par la méchante secte.

Le film commence donc par une parodie (involontaire) des films Hostel. En gros l’idée de jeunes adolescent qui veulent juste baiser et qui grâce à un site internet trouve une “cougar” qui veut se farcir 3 mecs en même temps. Non non c’est pas du tout gros comme une maison (ou plutôt une caravane dans cette situation) qu’il y a anguille sous roche. Ah les garçons et le sexe, incapables de réfléchir d’un coup… Donc nos trois compères de partouze avortée se retrouvent prisonniers d’un groupe protestant extrémiste ayant pour but d’éradiquer tout ceux qui ne suivent pas la voie de Dieu.

Ce qui est assez impressionnant pour ce nanard, c’est son casting. Les principaux acteurs ont déjà prouvé leurs talents dans d’autres oeuvres cinématographiques comme la comédienne Melissa Leo qui a reçu l’Oscar du meilleur second rôle féminin en 2011 pour le film Fighter ou le génialissime John Goodman souvent abonné aux seconds rôles mais qui mériteraient bien plus…

Le souci c’est que beaucoup des différents comédiens n’ont pas l’air de réellement croire à l’histoire qu’ils interprètent et par conséquent ils surjouent tellement que cela devient rapidement indigeste. Je parle surtout d’un acteur précis : Michael Parks. Il est connu pour faire des apparitions dans la plupart des films en rapport avec Quentin Tarantino (qui a adoré le film soit dit en passant, comme quoi il est vraiment perché !) ou son ami Robert Rodriguez sous le rôle du flic texan Earl Mc Graw. Accentuant trop le côté dément du personnage, cela le rend juste ridicule au fil des minutes. On arrive pas du tout à croire à ce père et grand père qui pousse sa famille à tuer des homosexuels ou des jeunes dépravés sous la raison de la foi.

Sinon niveau réalisation cela est plus qu’honorable, le film a un côté série B à l’image qui colle parfaitement au propos. Cependant on voit que ce film n’était pas taillé pour du cinéma et qu’il s’agit simplement d’une production DVD avant tout.

En tout cas si vous voulez regarder un film avec un réel message qui est totalement obscurcit par son côté loufoque et série B, n’hésitez pas. Vous aurez au moins la possibilité de pouvoir critiquer le film à tout va et passer un moment avec le cerveau déconnecté, oui des fois ça fait du bien il faut se l’avouer. La conclusion est simple c’est pas totalement un nanard mais c’en est pas loin non plus !

Monkey D Kito, blogueur de niveau 1

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂