Man of Steel : Homme de fer dans un écrin de velours4 min read

Superman c’est le mythe des héros grecs revisité par l’histoire moderne. Premier véritable super-héros des comics, il fait figure de référence publique de la culture populaire.

Mais comme beaucoup d’œuvres des années 40, le personnage a clairement mal vieilli dans l’imaginaire populaire. Le simple fait qu’une paire de lunettes permettre a Kal-El de dissimuler sa véritable identité, à des journalistes, qui est plus est, frise le ridicule…

Mais depuis Batman Begins et le reste de la trilogie de Christopher Nolan, il nous a été prouvé que l’on pouvait s’affranchir du kitsch pour proposer du fond chez DC Comics. L’idée est de toujours conserver le divertissement propre au genre en y intégrant une grosse dose d’introspection.

C’est dans ce but que le même Nolan a pondu, en partie, le scénario de Man of Steel.

Synopsis : Un petit garçon découvre qu’il possède des pouvoirs surnaturels et qu’il n’est pas né sur Terre. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s’il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l’espoir pour toute l’humanité.

Premier virage des plus appréciables et surtout logique, on suit ici l’histoire de Kal-El et non de Clark Kent. En effet, n’oublions pas que la véritable origine de Superman est kryptonnienne et donc que son nom terrien n’est un camouflage. Le film est très orienté sur l’introspection de l’homme de fer qui essaie de suivre les enseignements de son père adoptif, conscient de ce qu’il est réellement. Par la suite découvrant aussi qui il est, cela renforcera sa foi en l’humanité avec l’arrivée des « siens » sur Terre. Cette dimension psychologique détonne un peu du genre mais est plus que bienvenue.

Mais attention le film ne se limite pas à une introspection à outrance digne d’un bon film français qui se respecte ! Il s’agit ici de l’adaptation d’un comic américain et donc nous avons droit à son lot de combats titanesques et d’effets spéciaux bluffants. Clairement depuis le premier Superman avec Christopher Reeves, cela fais du bien d’avoir un film qui fait vraiment honneur visuellement au premier des super-héros. Cela commence dès les premières minutes avec la découverte visuelle d’une Krypton qui se meurt en proie à un conflit dévastateur jusqu’à l’apothéose d’un combat contre le Général Zod digne des plus grandes batailles des Comics. Aucun film à ce jour n’aura réussi à offrir une telle propension à la destruction ! On y retrouverait presque de élans de DBZ durant certaines scènes ;).

Niveau casting, on frôle la perfection avec un Henri Cavill qui fait enfin honneur à l’homme de fer mais surtout grâce aux rôles secondaires 5 étoiles ! Entre un Jor-El bien plus charismatique que Marlon Brando incarné par l’immense Russel Crowe, Kevin Costner en Jonathan Kent, Lawrence Fishburn en Perry White, seule Amy Adams qui reprend le rôle de Loïs Lane paraitrait presque fade devant cette constellation ! Malgré tout elle outrepasse facilement l’ensemble de ses prédécesseurs dont la première Loïs (Margot Kidder) que j’ai toujours personnellement trouvé fade…

Si on récapitule, on a un scénario des plus intéressants, des effets spéciaux de très haute volée, un casting des plus prestigieux, une réalisation aux petit oignons et surtout l’annonce de toute une lignée de films dans cette veine. En effet, DC Comics envisage sérieusement à mettre sur les rails un film Justice League of America comme Marvel avec Avengers. Préparez vous donc à découvrir au moins un futur film Wonder Woman ou un Flash (tentons d’oublier l’ignoble Green Lantern…) !

Mon seul conseil serait donc le suivant : Allez voir cet excellent film et en plus si vous y allez avec votre copine, elle pourra baver sur la musculature hyper impressionnante d’Henri Cavill mais aussi sur la classe qu’il dégage dans le fameux costume bleu ! C’est une peu le nouveau Daniel Craig des super héros en quelques sortes 😉

Monkey D Kito, blogueur de niveau 1

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça m’aidera beaucoup à faire vivre ce site. Et dans le meilleur des cas, un petit commentaire est toujours le bienvenu ^^

Facebook : https://www.facebook.com/nerdalafin 

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂