Payday 2 : Le jour de paye c’est pas toutes les fins de mois3 min read

Mon contact m’ayant donné les renseignements sur le lieu de mon prochain méfait, je me rendais donc au cybercafé Milk Opéra dans les beaux quartiers de la capitale pour découvrir les détails de ma mission : Payday 2.

Reçu avec mes complices dans une grande salle aménagée pour l’occasion, nous avions droit à un petit buffet accompagnant le briefing de notre mission. Première chose, le chef de l’opération nous annonce qu’un nouvel outil pour choisir les missions à dispositions a été lancé : crime.net.

Il s’agit d’une nouvelle plateforme permettant de sélectionner le casse de notre choix mais aussi de pouvoir personnaliser nos équipements, améliorer nos armes et même choisir nos rôles respectifs. Mais parlons un peu boulot et surtout de mes impressions sur le jeu. Pour être franc, celles-ci sont très mitigées.

En fait le jeu est très orienté vers la coopération mais mes comparses se la jouaient plus solo que dans cette optique. Au lieu d’être une équipe pour réaliser un casse, on était presque dans une sorte de compétition.

Autre petit aspect assez rebutant au premier abord pour moi, le jeu était uniquement sur PC avec clavier et souris. Cela doit faire au moins 10 ans que je n’ai pas joué dans cette configuration et je dois vous avouer que les premières parties étaient un véritable calvaire.

Mais c’est le jeu en soi qui m’a très peu emballé pour l’instant. La faute à une version test très instable qui nous aura valu un nombre assez importants de crash et retour au bureau… Des bugs de collisions ainsi que des sorties de maps laissent facilement un arrière-goût bien amer surtout quand on découvre une licence !

Le jeu est truffé de qualité, j’ai été assez intéressé par le mouvement de la caméra qui penche si vous êtes très blessé pour augmenter l’immersion dans la partie. Cette idée d’avoir des rôles différents ajoute une bonne pression car si « l’ingénieur » est mort/arrêté durant le casse, il devient alors très difficile de forcer un coffre par exemple. L’idée aussi d’interagir avec les PNJ en les faisant s’agenouiller et les surveillants ajoute aussi une bonne dose de stress. Le degré de personnalisation des armes, équipements et masques aussi. Notez qu’en plus il sera possible à l’avenir d’uploader vos propres motifs pour avoir un masque totalement unique ! Peu de jeux vous proposent un tel degré de personnalisation !

Par contre j’ai été assez déçu par la réalisation techniques très en dessous des standards sur Xbox 360/PS3 mais surtout du manque d’information à l’écran sur vos objectifs. Un simple message vous dit votre objectif mais il m’aurait paru logique d’avoir un élément en surbrillance sur le HUD affichant clairement celui-ci. Après tout il ne s’agit pas de Skyrim et l’exploration ne fait pas spécialement partie des principes d’un casse. J’espère que cela sera réglé pour la version définitive.

Pour être honnête, j’ai du mal à me prononcer sur le jeu, l’expérience n’était pas optimale pour faire émerger un avis définitif et en plus cela serait peu objectif. J’attendrais donc la version commerciale pour voir ce que donne vraiment ce Payday 2 et cette fois-ci sur Xbox afin de pouvoir y jouer sans avoir l’air d’un ahuri !

Monkey D Kito, blogueur de niveau 1

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça m’aidera beaucoup à faire vivre ce site. Et dans le meilleur des cas, un petit commentaire est toujours le bienvenu ^^

Facebook : https://www.facebook.com/nerdalafin 

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂