Payday 2 : Plus casse tête que casse du siècle5 min read

Après mon aperçu de la version beta du jeu lors d’un évènement organisé par 505 Games à Paris, j’ai reçu la version définitive du jeu.

On oublie donc les défauts inhérents à la version « découverte » et je lance donc le jeu avec la volonté de devenir un as du cambriolage… Mais la joie aura été de trop courte durée.

Attention je commence tout de suite à mettre les points sur les « i ». Payday 2 n’est pas un mauvais jeu, au contraire mais il est, à mes yeux, très loin de ce que l’on pourrait attendre d’un jeu sortant en 2013 sur la génération actuelle de consoles.

Payday 2 est donc un FPS vous mettant dans la peau d’un braqueur de banque devant réaliser des casses accompagnés d’acolytes. Je précise tout de suite leur présence car le jeu est avant tout orienté multijoueur, voir presque exclusivement. Mais j’y reviendrais plus tard. Le jeu propose un léger aspect RPG vous permettant de développer des compétences en fonction des domaines de spécialisations au nombre de 4 : le cerveau (chef d’équipe), l’homme de main (gros bourrin), le technicien (amateur d’explosifs) et le spectre (pro de la discrétion). On retrouve donc une panoplie de joyeux fouteurs de merde digne d’un braquage à l’italienne en quelque sorte !

Le jeu vous propose une grande variété de missions allant du braquage d’une bijouterie au transport de drogues en passant par le saccage d’un centre commercial. De quoi ne pas s’ennuyer et offrir un caractère jouissif au gameplay.

Ce gameplay justement propose une fraicheur au genre du FPS par son univers qui permet d’étoffer le champ des possibles. Vous avez la possibilité de prendre des civiles en otages, otages qui vous seront utiles si un de vos comparses se fait arrêter. L’apport de gadgets permettent de déjouer les alarmes, faire sauter les coffres et autres actions pour perpétrer vos méfaits. Mais d’autres bonnes idées viennent l’agrémenter comme la gestion du poids par exemple. Lorsque vous transportez votre butin dans un sac, votre vision sera légèrement penchée pour offrir plus de réalisme. Imaginez donc tirer sur les forces de l’ordre dans une telle position, cela rajoute du challenge !

Bon le jeu est prometteur, plein de bonnes intentions malheureusement cela ne fait pas tout…
Déjà que la version PC n’est pas connue pour être techniquement de haute volée, sur console c’est tout bonnement calamiteux… Si vous souhaitez un élément de comparaison, c’est digne du portage de Risen 2 ! Déchirures, aliasing, … bref tout ce qui rend un jeu moche est présent à l’écran. Ce qui est encore plus étonnant quand on voit que le jeu gère des maps assez restreintes et ne proposent pas un monde ouvert. Juste après une partie de Payday ce dimanche, j’ai lancé Far Cry 3 et ces mêmes bugs ne m’ont pas du tout génés devant l’immensité de la map et sa richesse visuelle. Ici les décors sont plus que convenu et pour un jeu après des monuments cela fait mal.

Mais bon les graphismes ça fait pas tout, regardez le chef d’oeuvre Bioshock Infinite par exemple (vendu maintenant 29€ pour ceux qui n’auraient pas déjà craqué), il y a aussi l’IA. Et là c’est la calamité. Ayant personnes dans mes amis xbox live possédant le jeu, j’ai surtout fait des parties en mode offline pour m’approprier le gameplay avant de tenter des braquages en ligne. Et là les bots sont juste inutiles ! Dans ce genre de mission, il ne servent qu’à une seule chose, vous relever lorsque vous tombez, ce qui arrive fréquemment vu que vous êtes obligés de tout faire tout seul ! Il arrive même que lors de fusillade dans les rues, l’un d’entre eux se mette à marcher tranquillement au milieu des balles qui fusent plutôt que de vous couvrir.
Et c’est dans ces moments là que le jeu énerve littéralement, car on comprend qu’il n’a été conçu que pour du jeu en ligne et que le mode offline n’est qu’une vaste blague…

Niveau scénario, n’attendez pas grand chose, car il y en a presque pas. On vous donne le prétexte de reprendre vos activités illégales mais sans aucune raison. Le peu d’informations sur le background se dévoilent au niveau des briefs missions mais pas de quoi écrire une histoire. De plus si vous souhaitez un jeu offrant ce genre de situation (braquage de banque ou vol et transport de drogues) couplé à une volonté d’offrir un scénario digne de ce nom et offrant des décors splendides en open world, je vous conseillerais un petit jeu nommé GTA V…

Alors que le tout connecté devient la nouvelle ligne de conduite, il est important de ne pas déconsidérer ceux qui aiment aussi les parties solo pépères. Jouer en ligne avec de parfaits inconnus n’a pas la même saveur que de joueur au sein d’une véritable équipe, soyons honnêtes. A ce sujet, je vous conseille de regarder les vidéos de MrBboy45 sur les parties qu’il fait avec ses acolytes youtubers pour comprendre en quoi le jeu pourrait être cool.

Monkey D Kito, blogueur de niveau 1

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça m’aidera beaucoup à faire vivre ce site. Et dans le meilleur des cas, un petit commentaire est toujours le bienvenu ^^

Facebook : https://www.facebook.com/nerdalafin 

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂