Rocksmith : La guitare pour les geeks7 min read

Ubisoft est devenu depuis quelques années l’éditeur en vogue. Il faut dire que le succès planétaire de la série Assassin’s Creed a littéralement assis la réputation de l’éditeur français. Mais ce qu’on aime avec Ubi, c’est sa capacité à essayer de proposer de nouvelles choses, d’innover en quelque sorte. C’est un peu l’idée qui émerge du principe de Rocksmith, jeu musical sorti en 2012.

Alors oui ce jeu est totalement une révolution, du moins en termes de gameplay. Là ou les “Guitar Hero” ou les “Rock Band” se limitaient à des joujous en plastiques pour remplacer les instruments, Rocksmith prend le parti pris de proposer une véritable méthode de guitare ludique. Car oui, c’est une véritable 6 cordes que vous aurez dans les mains et qui remplacera votre manette !

Le jeu étant conçu pour les débutants, des packs ont été mis en place à une hauteur de 200€ proposant le jeu (normal), le cable jack-usb (qui fera le liaison entre la guitare et la console) et une guitare Les Paul Epiphone.  Rien que là on peut déjà se rendre compte du bon goût de l’éditeur en proposant une guitare auprès des amateurs de grattes et surtout mythique de la grande épopée du Rock (et puis moi j’aime pas les Stratocaster de toute façon ! lol). Pour ceux comme moi qui possèdent déjà une guitare, le jeu + le cable est vendu à hauteur de 90€ (ma bonne affaire a été de le prendre au moment de la liquidation totale de Game) ce qui représente un coût tout de même. Mais attention, premier défaut commercial d’Ubisoft, les joueurs gauchers seront obligés de devoir acheter une guitare séparément… Comme d’habitude, nous les héritiers des Jimi Hendrix ou Kurt Cobain, nous devons subir les affres de cette dictature des droitiers. Les gauchers sont les roux du monde des guitaristes…

Mais vous devez vous demander comment peut fonctionner une guitare électrique sur une console de jeux vidéo non ? C’est tout simple, ici la console fait office d’ampli virtuel. Le cable jack possède un embout usb qui permet à la console d’analyser les sonorités provoquées par les cordes et de les retranscrire à l’identique sur le jeu. Gros avantage, le fameux cable est reconnu sur ordinateur pour les logiciels de musique utilisant la technologie Midi, dans mon cas Garageband reconnait automatiquement le cable !
Cependant attention au niveau de votre installation, si comme moi vous utilisez un cable HDMI en branchement sur votre TV, vous obtiendrez un temps de latence des plus désagréables lors de vos parties. Ubisoft le sait et vous conseille de brancher un casque sur votre console afin d’optimiser votre expérience de jeux. De toute façon, le jeu au casque même sur un ampli est toujours plus appréciable car il permet de mieux se concentrer sur la qualité de vos notes.

Bon la scène est prête, l’ampli est branché et les potards montés à 11, vous avez votre médiator en main et vous êtes paré à devenir une star du rock !
Vous allez donc pouvoir apprendre à jouer de la musique, oui je dit bien apprendre, car bien qu’il s’agit à la base d’un jeu vidéo, ce n’est qu’une apparence dans le fond. Rocksmith se définirait plus comme une méthode de guitare ludique. Exit donc les fameuses méthodes avec CD pour apprendre à jouer “Jeux Interdits” en 10 leçons. Ici, derrière un principe de scoring et un visuel attractif, on vous propose la même chose mais avec le fun !

Rassurez vous par contre, vous n’aurez aucune obligation d’apprendre le solfège pour réussir les morceaux proposés. Tout est une question d’apprentissage des combinaisons sur le manche comme on apprend quasiment par coeur les coups des personnages de Street Fighter. Guitariste amateur à la base, je savais à quoi m’attendre car cette pratique d’apprentissage m’était déjà connue et surtout rodée. Rocksmith serait en quelque sort le pendant console du logiciel de tablatures Guitar Pro.

Ah tablature mais qu’est-ce donc ?? Une tablature est l’équivalent d’une partition mais qui ne propose pas des notes. C’est une grille de 6 lignes représentant les cordes respectives du manche de votre guitare auquel vous rajoutez les chiffres correspondant aux cases sur lesquels vos doigts vont se poser. Ce principe d’écriture permet à n’importe qui d’apprendre à jouer de la 6 cordes. Concrètement on se retrouve donc avec un “rail” comme pour Guitar Hero mais avec la tablature affichée et les positions de doigts qui défilent. Un système de couleur assignée à chaque corde rend le tout plus visuel et permet donc aux joueurs de distingués les cordes à jouer.

L’intérêt du jeu qui par le biais de concerts vous oblige à travailler les différents morceaux de la playlist c’est que vous avez la possibilité de travailler en détails les différentes parties de ceux-ci. Il s’agit même de la méthode conseillée car cela vous permettra de débloquer la chanson en mode Expert.
Sachez cependant que les noobs ne sont pas non plus mis de côté. En effet, le jeu a l’intelligence de s’adapter à votre niveau et dans le cas où une chanson vous donnerait du fil à retordre, la difficulté s’ajustera automatiquement pour rendre l’expérience moins frustrante.

A côté, des petits mini jeux vous permettant de mieux maitriser votre instrument sont disponibles et même s’il sont largement dispensables, ils ont le mérite d’exister.

Pour les vrais aficionados de guitares, vous avez la possibilité de pouvoir configurer votre matos pour vous créer un son particulier et pouvoir jouer dans un espace dédié sans être obligé de travailler une chanson du jeu. Pour gagner les différents élèments, vous devez réussir les concerts. A la fin vous obitendrez soit des modèles de guitares, des amplis ou des pédales d’effets. Une excellente idée pour les “pros” qui voudrait retrouver leur son fétiche.

Si le tout est loin d’être mal foutu, certains aspects du jeu nuisent quelque peu à l’expérience.
Tout d’abord sur la mise en scène des chansons. Un problème est récurrent lors des morceaux, avec la caméra qui bouge latéralement pour donner un effet plus vivant à l’écran, le problème c’est qu’à force, le joueur perd facilement ses repaires sachant que seules les cases impaires sont notifiées sur l’image. Ce qui fait que rapidement on se retrouve décalé d’une case et baisse votre score.

Autre souci qui concerne exclusivement les non-néophytes, les morceaux doivent être appris un par un pour pouvoir débloquer les versions experts, là dessus rien de bien méchant. Le souci c’est que lorsque que vous connaissez déjà le titre et que la console vous oblige à changer vos façon de jouer, cela devient extrêmement rageant. J’ai vécu concrètement l’expérience avec le riff de “Plug in Baby” de Muse que je connais par cœur mais le jeu me considère une note fausse alors qu’elle est jouée…

En soit Rocksmith est une sorte d’OVNI, peu de jeux musicaux ont voulu briser la barrière entre jeu et apprentissage de la musique. L’idée de proposer une méthode d’apprentissage de la guitare aussi ludique est excellente, surtout que dans son ensemble le tout est plutôt bien maitrisé. Le seul souci d’un tel jeu est qu’il risque d’être sorti de temps en temps car le but d’un jeu est de divertir et apprendre à jouer de la guitare n’a rien d’une sinécure au début !
Louons quand même le travail de qualité. En tout cas le jeu se prédestine avant tout aux amateurs, les guitaristes plus confirmés trouveront rapidement le jeu lassant et s’orienteront plus vers leur ampli que leur TV.  Encore quelques petits défauts subsistent dans la réalisation, mais aussi au niveau du prix qui peut être considéré comme prohibitifs (n’oublions pas les gauchers qui se retrouveront exclus des packs Epiphone très attractifs).

Monkey D Kito, blogueur de niveau 1

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça m’aidera beaucoup à faire vivre ce site. Et dans le meilleur des cas, un petit commentaire est toujours le bienvenu ^^

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂