Test : Archos 48 Internet Tablet5 min read

Las de passer mes temps de transports pour aller au boulot rivé sur mon bidule à l’écran plutôt petit et à la batterie limite asthmatique pour regarder des séries, mangas et films j’ai décidé de sauter le pas.

Oui je suis passé chez Archos. Après des années à envier les badauds du RER qui profitaient de superbes écrans pour regarder leurs séries américaines (et jamais françaises allez savoir pourquoi… o_O!), en exclusivité pour la plupart, et aussi pour se la péter, j’ai décidé de me lancer dans ce magnifique nouvel univers.

C’est à l’orée d’un doux matin de soldes d’hiver que je me décide à commander sur un site de produit high-tech le précieux sésame (ouvre toi, désolé mais j’étais obligé de la faire…). Mon choix se porte sur la Internet Tablet 48 déclinaison du modèle Internet Tablet 5. Pourquoi 48 me diriez-vous ? Tout simplement pour 4,8 pouces soit la taille de l’écran.

Mais alors mis à part l’écran quelle est la différence entre la 5 ? Tout d’abord ce modèle propose un disque dur de soit 250go ou 500go à la place d’une mémoire flash de 16 go maximum pouvant être étendue grâce à un slot SDHC. Par ailleurs ce modèle n’ayant pas de puce gps et d’emplacement carte SIM, il ne destine plus à une utilisation multimédia qu’à de l’internet pur et dur.

Internet Tablet ? Meilleure blague… 

Lorsque l’on voit le nom du produit ainsi que son descriptif on se dit alors qu’on doit avoir une belle petite bête de compétition. De plus se dire que la tablette tourne sous Android promet énormément, même n’étant pas un grand fan de l’OS de Google (oui j’aime Apple et je l’assume) on ne peut renier ses qualités. Mais tout ça c’était avant le drame…

Premier réflexe de geek, je regarde la version de l’OS utilisé et là, stupeur et tremblement ! On est sur Android Donut, soit la version 1.6 des version mobile…
Deuxième surprise : ceci sera la version définitive de l’OS de l’internet tablet… Hé oui, alors qu’Archos continue de vendre ce produit, il annonce clairement qu’aucune mise à jour ne sera proposée dans le futur, même pas pour passer sous Froyo ou Gingerbread ! En résumé : foutage de gueule mes amis…

Ne parlons même pas de “l’App store” proposé car ce n’est même pas le véritable Android Market mais un version light et inintéressante d’Archos. De son côté le constructeur français (oui Archos est une marque française !) avait crée à la sortie de l’Internet Tablet 5 le “Media Club” version local d’Itunes, le service ayant fait un four, celui-ci est fermé. On se retrouve donc avec une partie du contenu du produit HS… Sympa !

Mais je vous garde la petite cerise sur le Macdo, oui je sais je suis comme ça, généreux ^^. Si vous souhaitez pouvoir profiter de l’écran de votre appareil pour regarder des vidéos youtube, vous pouvez rêver ! Hé oui l’OS ne propose pas la lecture de vidéo flash… Je vous rappelle que votre Archos tourne sur Android, OS de Google, et que Youtube est le service de vidéo en ligne de… Google !! En un mot : LOL. C’est comme si vous allez chercher du pain chez votre boulanger mais qu’il vous propose du pain sans mie à l’intérieur…

Allez petit troll gratuit : ce qui est marrant c’est que tous les produits de la Pomme peuvent lire les vidéos youtubes, je dis ça, je dis rien…

Je dois avouer que sur le coup, on se sent quelque peu… roulé mais heureusement le reste sauve largement ces errements.

Le top de la vidéo nomade ?

Heureusement pour moi, cette tablette se destinait exclusivement à une utilisation nomade et axée sur la grande force de la marque : la vidéo.

Sur ce plan là, aucune mauvaise surprise ! Votre Archos (après enregistrement sur le site du constructeur pour obtenir les plug-ins HD gratuitement) lit tous les formats vidéo possible du AVI au MKV en passant bien sur par du MP4. Les couleurs et la qualité de l’image vous subjugue.
Un conseil, passez d’une vidéo avi simple à version en 720p pour vous prendre une belle claque visuelle.

Autre aspect très appréciable, l’OS décode parfaitement les fichiers STR (fichiers de sous-titres) ce qui ne vous obligent pas à devoir les intégrer directement dans votre fichier vidéo via un logiciel de conversion.

On va quand même arriver au petit bémol de la bête : sa non-compatibilité native avec Mac. En effet Archos à décidé de livrer un produit qui n’est pas reconnu automatiquement par votre ordinateur Apple.
Pour se faire vous serez obligé de passer la bête en FAT32 pour reconnaître le disque une fois brancher et donc vous perdrais automatiquement en vitesse de transfert mais rien de vraiment pénalisant.

Heureusement le site du constructeur vous proposera d’utiliser un logiciel de transfert de vidéos HD afin de faciliter la gestion de votre tablet.

Enfin la musique est bonne, et l’interface plutôt sympa. On regrettera aussi la difficulté de transfert de musique (classée) pour les possesseurs de produits de la Pomme vu qu’itunes ne gère pas cette machine comparé à windows media player… (un écueil dans la politique produit d’Apple qui favorise trop ses propres lecteur mp3)

Heureusement le logiciel gratuit Songbird vous offre une excellente solution dans ce cas là.

Le constat est plutôt mitigé par rapport à ce produit qui sur le papier semble être un appareil à grand potentiel alors que la face cachée de l’Archos offre une réalité moins flatteuse.
Cependant un Archos reste un Archos et propose toujours le nec plus ultra de la vidéo nomade mais le nom Internet Tablet est vraiment usurpé. Bon produit mais a profiter lors d’une offre promotionnelle car niveau investissement aucune mise à jour ne sera proposée.

Monkey D Kito, blogeur de niveau 1

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂