Titanfall : Pourquoi il risque de chambouler le FPS multijoueur en ligne ?4 min read

Jeu attendu comme le messie pour la nouvelle génération de consoles, Titanfall a ouvert sa beta publique le jour de la St Valentin (à croire que les gars de Respawn Entertainment ne sont pas de grands romantiques !). Cela permet d’avoir une mise en bouche du gameplay avant sa sortie officiel le 13 mars prochain.

Pour rappel, Titanfall vous propose des affrontements nerveux dans un univers futuriste opposant deux factions. La spécificité du jeu est qu’il est possible d’avoir deux gameplays différents. Les pilotes que vous incarnez se déplacent à la manière de Faith dans Mirror’s Edge avant de monter à bord d’énormes méchas appelés Titan. Mais sortir un FPS multi face aux mastodontes que son Battlefield ou Call of Duty est une prise de risque qui n’a pas réussi à des vieux briscards comme Medal of Honor (autre licence d’EA).

Mais contrairement à ces jeux là Titanfall va clairement faire un malheur sur console et PC !

Déjà il s’agit pour la Xbox One d’une nouvelle licence qui peut permettre de rattraper le retard de vente face à la concurrence. Killzone, trop conventionnel n’apporte pas vraiment de nouveauté à la PS4 et celui-ci est délaissé en faveur d’un COD. Comme je vous le disais plus haut, les deux gameplays donnent l’impression d’avoir 2 jeux en 1 et c’est cela qui fait la force de ce Titanfall. Pouvoir jongler entre des combats limites aériens grâce aux jetpacks des pilotes pour ensuite entrer dans les colosses de métal pour faire des ravages sur le champ de bataille à l’aide d’artillerie lourde.

Là où la rupture avec le grande frère Call of est d’une grande intelligence, c’est que tous les joueurs peuvent profiter pleinement du jeu. Le souci de COD c’est que le système de killstreak nuit réellement au plaisir de jeu car seul les meilleurs joueurs en profitent et les joueurs moins bons enchainent les morts face aux attaques aériennes mortelles des leaders. Titanfall brille par sa manière d’amener le concept de killstreak dans la partie pour le rendre plus fairplay.
Concrètement le seul killstreak est le Titan que l’on débloque et ici tous les joueurs de la partie le débloqueront au moins une fois ! Tout cela grâce à un décompte, les frags sur les ennemis ou les minions (j’en reviendrais) permettant de réduire celui-ci : Simple mais terriblement efficace.

L’autre souci des jeux multi, c’est que les parties amènent souvent des joueurs de niveau différents à s’affronter ce qui peut entrainer de la frustration après des morts consécutives. Le jeu se fait affronter 6 joueurs dans chaque équipe pour rendre les matchs plus nerveux, mais un nombre si petit laisserait penser qu’il est difficile de rencontrer les adversaires ! Et bien non car chaque clan est assisté de « minions » des soldats gérés par l’ordinateur afin de rendre le champ de bataille plus dynamique et faciliter les kills. Bien sur, tuer un véritable joueur donnera plus de points et donc rapprochera le déblocage de votre Titan.

Petit plus, les méchas sont aussi customisables via des classes que l’on pourra configurer à notre bon vouloir. Ceux-ci ont des caractéristiques différentes telles qu’une vitesse et une agilité accrue ou une résistance aux dégats plus importante. Ces classes sont aussi applicables aux pilotes dont les design varient en fonction du profil que l’on choisira. Autre idée judicieuse, il est possible de choisir le sexe de son personnage. Les joueuses vont enfin avoir des avatars auxquelles elles pourront plus facilement s’identifier durant leurs parties !

D’un point de vue graphique, certes on est très loin d’une claque que peut offrir un Battlefield 4 avec ses cartes immenses, vivantes et destructibles façonnées par le moteur Frosbite 3. Mais on salue plutôt l’identité visuelle forte du jeu devant la banalité de ses confrères. Comme Halo, autre saga phare de Microsoft. Ici tout provient de l’imaginaire des développeurs, sans la même fantaisie que l’oeuvre de Bungie mais il est tellement plaisant de sortir des carcans de la « réalité ». Ce qui est intéressant c’est que cette idée inspirée des mangas japonais provient d’un studio américain fondé par les papas de Call of Duty.

Pour ma part ce jeu est un véritable coup de coeur, certes il reste encore des zones d’ombres à éclaircir comme le fameux mode « histoire » via les parties multi. Par ailleurs le nombre d’armes, de titans et de modes de jeux seront aussi très important pour faire vivre le soft et sa communauté. Mais vu les première réactions des joueurs, il semblerait que Titanfall risque de se faire une place au soleil dans la grande famille des FPS en ligne !

Monkey D Kito, blogueur de niveau 1

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça m’aidera beaucoup à faire vivre ce site. Et dans le meilleur des cas, un petit commentaire est toujours le bienvenu ^^

Facebook : https://www.facebook.com/nerdalafin

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager ! Merci 🙂